Exposition “Etudiants toulousains du Moyen Age à la Révolution”

Diplôme de baccalauréat in utroque jure de Pierre Dominique Leygue, attribué par Barthélémy de Ruffat, recteur de l’université de Toulouse. 7 juillet 1777.

La Semaine de l’étudiant, organisée par l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, se termine. Mais l’expo flash “Etudiants toulousains du Moyen Age à la Révolution” est encore présentée jusqu’au 30 octobre, dans le hall de la BU de l’Arsenal. C’est l’occasion d’admirer des documents originaux sur le thème de la vie étudiante, exceptionnellement sortis des réserves de cette bibliothèque.

On peut y découvrir notamment qu’à partir du 16e siècle les cours étaient dictés, que les thèses faisaient l’objet de “placards” et que les diplômes étaient en véritable parchemin ; que les étudiants bénéficiaient de certains privilèges et que les Toulousains avaient la réputation, non usurpée, d’être particulièrement turbulents et violents, comme en témoigne le récit par le professeur Jean de Coras de l’incendie des écoles de droit en 1540 et l’un des nombreux arrêts du parlement réitérant l’interdiction du port d’arme par les étudiants. Quelques étudiants célèbres, comme saint Vincent de Paul, Jean Bodin, Marc-Antoine Calas ou Fermat sont également évoqués.

Inscription de Marc Antoine Calas à la faculté de droit de Toulouse. Novembre 1758. dans : Registre des bénéficiers d’âge. (1752-1790). Ms 137

Pour des raisons de conservation, la durée de cette exposition est réduite, et certains documents sont changés en cours d’exposition ou les pages exposées modifiées.

Exposition réalisée par le service du patrimoine écrit du SICD-UFTMiP, avec le concours des bibliothèques de l’université Toulouse 1 Capitole


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search